Les flocons d’avoine, de nombreux bienfaits

Que sont les flocons d’avoine ?

Céréale de la famille des graminées et originaire d’Asie et d’Europe du Nord, l’avoine a pendant longtemps été consommée par les animaux, en particulier les chevaux. Cependant, depuis les années 1970 on redécouvre les bienfaits de la consommation d’avoine sur notre santé en tant qu’être humain. C’est pourquoi on le retrouve désormais via différentes recettes et repas sous forme de son, de farine, de grains entiers ou concassés et enfin de flocons.

D’ailleurs, saviez-vous que les flocons d’avoine étaient sont fabriqués via une cuisson à la vapeur des grains d’avoine? Ceux-ci sont ensuite aplatis entre les deux cylindres d’une floconneuse. Les flocons formés sont ensuite séchés, refroidis et emballés.

Propriétés nutritionnelles des flocons d’avoine

Les flocons d’avoine sont riches en glucides essentiellement complexes (62%) ce qui leur donne un index glycémique plus bas que les autres céréales du petit déjeuner raffinées. Elles sont très énergétiques (364 kcal pour 100 grammes) mais à assimilation lente pour une sensation de satiété durable, ce pourquoi ils sont préconisés dans les régimes amincissants.

D’autre part, ils apportent plus de lipides (8%) que les autres céréales, mais de meilleure qualité que d’autres produits gras du commerce. Les lipides des flocons d’avoine sont en effet essentiellement des acides gras mono et polyinsaturés. Ils contiennent enfin une quantité non négligeable de protéines (11%) même si celles-ci sont incomplètes (pauvre en lysine).

La propriété intéressante des flocons d’avoine est leur richesse en fibres (7 grammes pour 100 grammes), solubles et insolubles, ce qui exerce des effets bénéfiques sur le système digestif, en particulier en cas de constipation.

De plus, les bêta-glucanes contenus dans ces flocons ont tendance à ralentir l’absorption de glucose et de graisses, ce qui favorise la diminution du taux de cholestérol sanguin et l’augmentation du « bon » cholestérol et par le même fait une réduction des besoins en insuline. Enfin, les flocons d’avoine apportent des vitamines du groupe B et minéraux essentiels (fer, phosphore, magnésium), indispensables pour que notre organisme fonctionne correctement.

Indications thérapeutiques

La consommation d’avoine est vivement conseillée lorsque l’on souffre d’hypercholestérolémie ou bien de diabète. Elle est également recommandée dans les régimes amaigrissants pour son pouvoir nourrissant efficace, comme nous l’avons vu précédemment.

Idée de recette : Milk-shake ananas-coco et ses flocons pour 1 personne

Ingrédients et équipement

  • Un mixer
  • 150 g d’ananas frais
  • 40 g de lait de coco
  • 1 yaourt nature à base de lait demi-écrémé
  • 30 g de flocons d’avoine
  • 1 pincée de cannelle
  • 3 glaçons

Recette

Éplucher l’ananas en avant de le couper en gros dés.
Mixer l’ananas avec le lait de coco, le yaourt et les 3 glaçons.
Saupoudrer de flocons d’avoine et de cannelle.
Laisser gonfler quelques minutes et bon appétit !

Les bienfaits du sauna sur la santé

Qu’est-ce qu’un sauna ?

Un sauna est une petite pièce ou une maison conçue pour expérimenter des séances de chaleur sèche ou humide, ou un établissement avec un ou plusieurs de ces installations et des installations auxiliaires. Ces installations dérivent du sauna finlandais. Le mot sauna est un ancien mot finlandais qui fait référence au bain finlandais traditionnel ainsi qu’au sauna lui-même tel qu’on le connait actuellement.

Avantages possibles pour la santé

La circulation sanguine et le soulagement de la douleur

Indépendamment de la façon dont un sauna est chauffé, ou du niveau d’humidité, les effets sur le corps sont similaires.
Lorsque l’on s’installe dans un sauna (assis ou allongé), le rythme cardiaque augmente et les vaisseaux sanguins s’élargissent. Cela augmente la circulation, d’une manière similaire à l’exercice faible à modéré en fonction de la durée d’utilisation du sauna.

En termes de fréquence cardiaque, cette dernière peut augmenter jusqu’à 100-150 battements par minute pendant l’utilisation d’un sauna.
L’augmentation de la circulation sanguine peut aider à réduire les douleurs musculaires, à améliorer le mouvement articulaire et à soulager les douleurs arthritiques.
Par ailleurs, la réduction des niveaux de stress lors de l’utilisation d’un sauna peut être liée à un risque plus faible d’événements cardiovasculaires.

Les effets sur le cerveau

Comme la chaleur dans un sauna améliore la circulation, elle peut aussi favoriser la relaxation. Cela peut améliorer le sentiment de bien-être.
Autre avantage sur la santé, influence sur la maladie d’Alzheimer : il y a deux ans, des chercheurs finlandais ont publié les résultats d’une étude menée sur 20 ans qui reliait l’utilisation du sauna à un risque plus faible de démence et de maladie d’Alzheimer. L’étude portait sur 2 315 hommes en bonne santé âgés de 42 à 60 ans.
Ceux utilisant un sauna 2 à 3 fois par semaine étaient 22 % moins susceptibles d’être atteints de démence et 20 % moins susceptibles d’être atteints de la maladie d’Alzheimer que ceux qui n’utilisaient pas de sauna. Ceux qui utilisaient un sauna quatre à sept fois par semaine étaient 66 % moins susceptibles d’être atteints de démence et 65 % moins susceptibles d’être atteints de la maladie d’Alzheimer que ceux qui utilisaient un sauna une fois par semaine.

Cependant, les résultats ne prouvent pas qu’un sauna entraîne une réduction des risques. Il se peut que les personnes atteintes de démence n’utilisent pas de sauna. D’autres recherches sont nécessaires pour confirmer ces résultats.

Problèmes de peau et respiratoires

Le saviez-vous ? L’utilisation d’un sauna peut élever la température de la peau à environ 40° Celsius soit 104° Fahrenheit.

Certaines personnes atteintes de psoriasis peuvent constater que leurs symptômes s’atténuent lorsqu’elles utilisent un sauna.

De plus, les personnes souffrant d’asthme peuvent être soulagées de certains symptômes à la suite de l’utilisation d’un sauna. Un sauna peut aider à ouvrir les voies respiratoires, à libérer les mucosités et à réduire le stress.

Santé et sauna en quelques chiffres

Une étude menée en Finlande, a suivi 2 315 hommes âgés de 42 à 60 ans sur une période de 20 ans. Les résultats suggèrent que les personnes qui utilisent un sauna peuvent avoir un risque plus faible de mourir d’une maladie cardiovasculaire.

Parmi les participants à l’étude, 878 sont morts d’une maladie cardiovasculaire, d’une coronaropathie ou d’une mort subite d’origine cardiaque. Les participants ont été classés selon la fréquence d’utilisation du sauna, y compris une fois par semaine, deux à trois fois par semaine et quatre à sept fois par semaine.

Après ajustement pour tenir compte des facteurs de risque cardiovasculaire, l’utilisation accrue du sauna a été associée à une réduction du risque de maladies cardiovasculaires mortelles.
Les participants qui utilisaient le sauna deux à trois fois par semaine étaient 22 % moins susceptibles de connaître une mort cardiaque subite que ceux qui ne l’utilisaient qu’une fois par semaine. Ceux qui utilisaient un sauna quatre à sept fois par semaine étaient 63 % moins susceptibles de connaître une mort cardiaque subite et 50 % moins susceptibles de mourir d’une maladie cardiovasculaire que ceux qui n’utilisaient un sauna qu’une fois par semaine.

D’autres recherches sont nécessaires pour déterminer s’il existe un lien précis entre l’utilisation du sauna et une diminution du nombre de décès dus aux maladies cardiaques.
L’utilisation du sauna peut également être associée à une baisse de la tension artérielle et à une amélioration de la fonction cardiaque.

Bien que les études soient prometteuses, l’utilisation du sauna ne devrait pas remplacer un programme d’exercices pour garder le cœur en santé. Il y a plus de preuves à l’appui des avantages de l’exercice régulier.

Précautions à prendre

Quand consulter son médecin avant d’aller dans un sauna ?

L’utilisation modérée d’un sauna semble être sécuritaire pour la plupart des gens. Cependant, une personne atteinte d’une maladie cardiovasculaire devrait d’abord consulter un médecin. Par ailleurs, il n’est pas conseillé de passer de la chaleur d’un sauna à l’eau froide d’une piscine, car cela peut faire monter la tension artérielle.

L’utilisation d’un sauna peut aussi faire chuter la tension artérielle. Les personnes souffrant d’hypotension devraient donc consulter leur médecin pour s’assurer que l’utilisation du sauna est sécuritaire.

Les personnes qui ont récemment eu une crise cardiaque devraient aussi parler à leur médecin en premier.

Par ailleurs, il ne faut pas non plus négliger le risque de déshydratation. Celui-ci peut résulter d’une perte de liquide due à la transpiration. Les personnes atteintes de certaines affections, comme les maladies rénales, peuvent être exposées à un risque plus élevé de déshydratation.

L’augmentation des températures peut également entraîner des étourdissements et des nausées chez certaines personnes, notamment celles très sensibles à la chaleur.

Précautions générales

Afin d’éviter tout effet négatif sur la santé, plusieurs précautions sont recommandées.

Évitez l’alcool : L’alcool augmente le risque de déshydratation, d’hypotension, d’arythmie et de mort subite.

Une étude d’un an sur des personnes en Finlande qui ont connu la mort subite a montré que dans 1,8 % des cas, la personne avait eu un sauna au cours des trois dernières heures, et dans 1,7 % des cas, elle l’avait fait au cours des 24 dernières heures. Beaucoup d’entre eux avaient consommé de l’alcool.

Limitez le temps passé dans un sauna : Ne passez pas plus de 20 minutes à la fois dans un sauna. Les nouveaux utilisateurs devraient passer un maximum de 5 à 10 minutes. Au fur et à mesure qu’ils s’habituent à la chaleur, ils peuvent augmenter lentement le temps jusqu’à environ 20 minutes.

Buvez beaucoup d’eau : Quel que soit le type de sauna utilisé, il est important de remplacer les liquides perdus à cause de la transpiration. Les gens devraient boire environ deux à quatre verres d’eau après avoir utilisé un sauna.

Évitez l’utilisation du sauna en cas de maladie : Les personnes malades doivent également attendre de récupérer avant d’utiliser un sauna. Les femmes enceintes ou souffrant de certaines conditions médicales, comme l’hypotension artérielle, devraient consulter leur médecin avant d’utiliser le sauna.

Faire du yoga dans les hôtels de luxe

yoga

Etant toujours connus pour leurs belles plages, piscines, plats, etc., les hôtels de luxe de nos jours n’arrivent plus à se passer du yoga pour assurer le séjour des clients. Après le détox, la minceur, la performance sportive, le yoga se trouve être une bonne activité collective pour profiter de son séjour à hôtel. Il s’agit en fait de faire venir des maitres provenant de divers domaines afin d’englober médecine chinoise, nutrition, médecine ayurvédique, méditation, yoga et qi gong.

Le Domaine des Andéols

cours de yoga

Cet hôtel de luxe situé dans le Lubéron propose à ses clients des cours de yoga, le matin et le soir près de la piscine, depuis l’été dernier. Ces activités ont trouvé succès auprès de tous les clients qui y sont passés par surprise. De bonnes séances de yoga loin des studios urbains sont d’autant plus bénéfiques pour l’organisme, ce qui vous permettra également de vous relâcher mentalement.

L’Hôtel Royal d’Evian

Cet hôtel a été depuis quelques années un centre très connu de cure sanitaire. L’environnement de l’hôtel peut amplement favoriser ces activités curatives : un cadre idyllique, un lac tout près, un joli parc, et aucun bâtiment environnant. Dans cette merveille, des cures de yoga, initiées par Julien Levy sont proposés aux clients durant 3 jours et 2 nuits, associées à des activités sportives et des alimentations saines.

Les retraites tibétaines à Gstaad

Des retraites tibétaines pouvant durer trois, quatre à sept jours ont été élaborés par AntonisSarris qui est un chef de spa aux Six Senses à l’hôtel The Alpine et dont la spécialité touche surtout le tai-chi, la médecine énergétique, la médecine traditionnelle chinoise et la thérapie holistique. Ces soins visent à rééquilibrer votre niveau d’énergie pour régénérer votre corps et votre esprit, en utilisant des séances de méditation tibétaine, une séance de yoga, une application tampon d’herbes, un soin par bols chantants et une application de tampons d’herbes.

L’Hôtel des Trois Couronnes

Cet hôtel se situant à Vevey a depuis peu lancé une nouvelle cure nommée « Relax », englobant une séance de réflexologie, un cours de yoga, un massage polynésien et un spa jacuzzi, pour une nuit contenant deux menus végétariens et un petit-déjeuner.

Faire du sport aquatique est excellent pour la santé

Activité physique en musique dans l’eau chauffée à 30° : le sport sain, simple et souple adapté à tous. Les bienfaits de l’eau sur le corps permettent d’augmenter la capacité respiratoire, l’amplitude articulaire la tonification musculaire. Pour chaque geste, les vagues subaquatiques massent chaque centimètre carré de la peau : ce massage sculpte votre corps. Apporte un effet déstressant, énergisant, ludique.

Objectifs et bienfaits

Le sport dans l’eau garantit l’absence totale de courbatures, apporte un effet destressant, énergisant et ludique ; permet de vaincre sa peur de l’eau, limite la pression des impacts sur le sol donc les traumatismes articulaires.

L’aquabuilding vise à se servir de la résistance de l’eau pour qu’elle devienne notre appareil de musculation personnalisé (avec bottes et haltères Hydrotone visibles de couleur jaune sur les photos);

L’aquatonic déstresse et tonifie à coups de mains, poings, coudes, pieds, genoux, hanches ;
L’aquagym assouplit et équilibre la symétrie haut/bas et droite/gauche du corps grâce aux gants palmés.
Le sport dans l’eau garantit l’absence totale de courbatures.

Quel rythme est idéal ?

Une séance par semaine : réveil musculaire, entretien articulaire général qui entraîne un gain de souplesse et une diminution de la douleur causée par l’arthrose ;

Deux séances par semaine : tonification musculaire, corps ferme, amélioration de l’endurance, diminution voire disparition des nœuds neuromusculaires de la région des trapèzes, épaules et vertèbres cervicales et lombaires ;

Trois séances par semaine : tonification musculaire, endurance cardiaque, sculpture de la silhouette.

La structure idéale d’une séance de sport dans l’eau

Comptez 40 minutes par séance :

  • 4 à 5 mn d’échauffement par des mouvements de souplesse et respiration ;
  • 13 à 14 mn de synchronisation bras + jambes + respiration, proprioception de l’équilibre et du positionnement du corps dans l’eau ;
  • 17 à 18 mn : séquence cardio-vasculaire ou tonification musculaire : le geste est exécuté contre la résistance de l’eau qui augmente proportionnellement à sa vitesse ;
  • 5 mn d’étirements musculaires et assouplissements articulaires, retour au calme grâce à la respiration, recherche de sensations profondes.

 

L’intérêt de l’hypnose dans l’arrêt du tabac

 Question souvent posée: Si je viens faire une séance d’hypnose vais -je bien stopper le tabac définitivement et facilement?

L’hypnose facilite l’arrêt du tabac car elle s’attache à comprendre quel état vous recherchiez en fumant?

A découvrir vos réels besoins  profonds, l’hypnose, au contraire de la cigarette qui couvre vos manque, les découvre..

Alors oui la plupart du temps 1 à 3 séances sont suffisantes pour stopper mais comme si vous consultez pour une préparation au permis de conduire ou au baccalauréat, cela ne vous dispense ps de vous présenter à l’examen, et bien cela ne vous dispense pas non plus de faire tout ce que vous auriez mis en place dans le cas d’un arrêt sans hypnose.

L’endorphine secrétée par votre cerveau est utile au bon fonctionnement de votre mental.Quand vous fumiez, c’etait la nicotine qui se substituait à l’endorphine et faisait cesser sa production.

Après quelques jours de sevrage, votre corps reproduira l’endorphine.

L’hypnose permet aussi de proposer à votre inconscient une satisfaction.

Oui votre servage tabagique sera parfaitement réussi dans le cadre d’une dépendance faible ou moyenne.

Il est cependant bon de rajouter que dans le cadre d’une très forte dépendance, certains de vos besoins nécessiteront un travail plus en profondeur de « soutient » ex: dépression, angoisses cachés, gros stress, une aide psychologique en plus pourra vous être salutaire dans l’optique de vous apporter une thérapie de soutient pendant l’arrêt du tabac.

La durée du sevrage tabagique est donc variable, il peut être  parfois très rapide, dépendant essentiellement de la réceptivité que vous avez et du travail sur vos besoins inconscients.

C’est vous qui déciderez le nombre et le rythme de séances qui vous conviendront le mieux…

Si vous souhaitez stopper avec une seule séance c’est donc parfaitement possible !